Le Blog des Surprises

« Aïgo Boulido » façon Blog des Surprises

C’est en cherchant sur internet ce que je pourrais bien concocter avec de la sauge fraîche, que je me suis aperçue qu’il existe un mets provençal à base de sauge… super…  j’essaie !

L’ « aïgo boulido » se traduit par « eau bouillie » ; c’est une soupe provençale préparée à base d’ail, de feuilles de sauge bouillies, de pain rassis, d’huile d’olive.

1-aïgo boulido - FILIGRANE

Pour réaliser cette recette à ma façon, il nous faut 25cl d’eau que nous faisons bouillir avec 2 gousses d’ail coupées finement, des feuilles fraîches de sauge (1 à 2 tiges), que nous salons et poivrons, et que nous laissons ensuite cuire 10 minutes.

Puis nous filtrons, et dans ce même bouillon, nous faisons pocher un œuf.

Pendant ce temps, nous faisons toaster du pain… personnellement, j’ai acheté un pain frais, que l’on appelle « Montagnou » ; je l’ai coupé en deux et j’ai fait dorer les deux morceaux à la poêle sans matière grasse. (vous pouvez toaster votre pain, tout simplement dans un grille-pain !)

3-aïgo boulido - FILIGRANE

Lorsque tout est prêt, nous disposons le pain dans une assiette creuse, nous mettons l’œuf poché dessus (ou dedans comme moi !), et nous versons le bouillon de sauge de sorte que le pain s’en imbibe, et nous versons également de l’huile d’olive en filet ; nous pouvons éventuellement rajouter du fromage râpé, et si vous le souhaitez, vous pouvez même faire gratiner le fromage brièvement au four.

Ce plat est très simple, rapide à réaliser, et très goûteux…

Publicités
Cette entrée a été publiée le 24 mai 2015 à 10:00. Elle est classée dans accompagnements de plats divers, chaudes, créations culinaires - recettes de cuisine, divers, diverses, entrées, fromages, pains, soupes, spécialités et taguée , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

7 réflexions sur “« Aïgo Boulido » façon Blog des Surprises

  1. La présentation est très sympa en plus !

  2. Ah la sauge que j’aime. « qui a une sauge dans son jardin n’a pas besoin du médecin »!

  3. Dans ma famille c’était plus simple, et on faisait d’abord chauffer l’ail rapidement dans l’huile d’olive avant de mettre l’eau et la sauge, et on mangeait ça le soir après les gros repas de fête. C’était un plat plus simple servi chez les pauvres, mais on se la fait de temps en temps avec ma mère, ça lui rappelle sa grand-mère.

    • en effet, c’était un plat pour les pauvres à la base, mais comme beaucoup de recettes devenues des spécialités et des traditions, on finit toujours par les développer et les embellir !… je ne connaissais pas du tout l’aïgo boulido avant d’en trouver une recette de base typique sur internet, et j’ai voulu la faire à ma manière, façon blog des surprises !… il est bon parfois de refaire des recettes qui nous rappelle des souvenirs d’enfance, par exemple !…
      merci pour ce commentaire et ce partage !

      • De rien, c’est vrai que souvent les plats « du pauvre » sont devenu des grands noms de la cuisine française, parfois revisiter, et la cuisine est tellement riche, on a tellement à faire, c’est ça qui est bon.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :