Le Blog des Surprises

Velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes

Etant donné le temps que nous avons cette année au printemps, que le soleil ne veut pas nous montrer le bout de son nez, que la pluie nous apporte un air humide et froid…

… et plutôt que de mettre encore du chauffage au mois de mai et que de participer encore davantage à la dégradation de notre planète…

… cuisinons donc encore soupes, potages et autres plats de saison hivernale pour nous réchauffer !

Le velouté que je vous propose aujourd’hui est très délicat en bouche, bien que très simple, très rapide et peu coûteux à réaliser…

1-velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes - FILIGRANE

Il nous faut pour cela des blettes (côtes et feuilles), des pommes de terre, de l’oignon, de l’œuf entier, du sel et du poivre. Éventuellement  un cube de bouillon de légumes, de poule ou de bœuf, selon vos préférences.

Nous commençons par séparer les côtes des feuilles des blettes, nous les lavons et égouttons séparément. Nous laissons dans un premier temps les feuilles de côté.

Nous enlevons les fils des côtes de blettes puis nous coupons celles-ci en gros morceaux.

Nous épluchons, lavons et coupons également les pommes de terre et les oignons et nous faisons cuire le tout dans une casserole d’eau bouillante salée. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter dans l’eau votre cube de bouillon.

2-velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes - FILIGRANE

Pendant ce temps, nous prenons une autre casserole dans laquelle nous faisons bouillir un peu d’eau salée, dans laquelle nous ferons ensuite ramollir quelques instants les feuilles de blettes. Puis nous les égoutterons.

3-velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes - FILIGRANE

Nous séparons le jaune du blanc d’œuf. Nous mixons le jaune d’œuf avec les feuilles de blettes, nous salons et nous poivrons. Nous battons le blanc en neige avec une pincée de sel.

4-velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes - FILIGRANE

Nous ajoutons le blanc battu en neige aux feuilles de blettes-jaune d’œuf et mélangeons délicatement et laissons de côté quelques minutes, juste le temps de finir le velouté.

5-velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes - FILIGRANE

Nous mixons maintenant les côtes de blettes, les pommes de terre et les oignons avec un peu de l’eau / du bouillon de cuisson et réservons ensuite au chaud jusqu’au moment de servir.

6-velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes - FILIGRANE

Dans le reste de l’eau de cuisson / du bouillon encore chaud et légèrement frémissant(e) mais pas bouillant(e), nous faisons cuire à couvert le mélange feuilles de blettes-jaune d’œuf-blanc en neige que nous avons préalablement formé en petites quenelles à l’aide de deux cuillères à soupe.

La cuisson de ces quenelles est délicate… allez-y avec vos doigts de fée si vous ne voulez pas qu’elles tombent en miettes dans votre bouillon !

7-velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes - FILIGRANE

Lorsque les quenelles sont cuites de chaque côté, nous les retirons du bouillon, nous versons le velouté de côtes de blettes bien chaud dans des assiettes à soupe puis nous déposons dessus une jolie quenelle de feuilles de blettes…

8-velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes - FILIGRANE

Si vous avez pris le soin, comme moi, de garder quelques jolies petites feuilles de blettes, vous pouvez vous en servir pour décorer vos assiettes. Un petit tour du moulin de poivre pour assaisonner le tout… et il n’y a plus qu’à déguster !

9-velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes - FILIGRANE

Ce velouté, malgré ce que l’on pourrait croire, n’est pas du tout amer… au contraire, il a très bon goût, il est très onctueux et il réchauffe bien…

10-velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes - FILIGRANE

La quenelle, quant à elle, est très légère… elle ressemble davantage à une « île flottante » qu’à une quenelle !… rien ne vous empêche d’en changer la texture si vous le souhaiter en y ajoutant un peu de farine !… un jour, je ferai des quenelles maison et je publierai l’article sur mon blog !

Cette entrée a été publiée le 19 mai 2013 à 10:00. Elle est classée dans chaudes, créations culinaires - recettes de cuisine, légumes, soupes et taguée , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

8 réflexions sur “Velouté de côtes de blettes et quenelles légères de feuilles de blettes

  1. J’adore les blettes ! La seule chose que je n’aime pas c’est que je ne sais jamais où en trouver par ici !

  2. Je n’en trouve pas des blettes, dommage ton velouté est très tentant

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :