Le Blog des Surprises

Manchon de canard désossé et farci comme une paupiette sur carpaccio de patate douce au parmesan, jus de citron et huile d’olive

Recette créée en réponse au défi des Petits plats de Candida du 24 septembre 2012 :

Une recette délicate à réaliser, surtout en ce qui concerne le fait de désosser le manchon sans endommager la chair ni la peau pour le farcir ensuite comme une paupiette !…

Il nous faut pour faire cette recette, un manchon de canard, une farce à base de champignons, de pain, d’œuf entier battu, de coriandre (herbes et poudre), de sel et de poivre, de beurre… Et pour le carpaccio,  de la patate douce, de l’huile d’olive, du jus de citron, du sel et du poivre, ainsi que beaucoup de parmesan râpé à la minute et quelques feuilles fraîches ce coriandre pour la déco de l’assiette.

… Alors vous me direz… pourquoi prendre un manchon de canard, si c’est pour le désosser ?… Vous n’avez pas tort… mais bon… lors du défi des Petits plats de Candida, j’ai voulu exploré le manchon… sous toutes ses formes !…

Nous désossons donc tout d’abord le manchon, puis nous le salons et le poivrons et le recouvrons de farce (pour la farce, veuillez cliquez ici… c’est le même procédé !).

Une fois recouvert de farce, nous le fermons comme une paupiette… (je voulais, au départ, le fixer avec des cure-dents, puis je me suis aperçue que la peau du manchon était beaucoup trop épaisse et trop grasse, et j’ai donc eu du mal à  piquer les cure-dents dedans… et finalement, la solution de la ficelle était même meilleure… mais n’ayant pas la super-technique de nos bouchers, j’ai enroulée la ficelle comme j’ai pu, afin que la farce ne s’échappe pas pendant la cuisson…)

Nous saisissons la paupiette à la poêle avec un peu de beurre, puis nous finissons la cuisson au four…

Pendant ce temps, nous préparons le carpaccio, en coupant la patate douce, épluchée et lavée, le plus finement possible en jolies rondelles que nous disposons de suite sur une assiette en forme de fleur que nous mettrons ensuite au four… Les rondelles ne doivent pas trop se chevaucher…

Nous versons de l’huile d’olive ainsi que beaucoup de jus de citron sur le carpaccio, puis nous salons et poivrons, et râpons, juste avant de passer au four sous la grille, du parmesan sur toute la surface du carpaccio… soyez généreux en jus de citron et en parmesan… c’est très important pour le goût du carpaccio !

La paupiette cuite, nous la sortons du four et mettons à la place le carpaccio, et nous coupons la paupiette en tranches après l’avoir fait refroidir quelques instants et après avoir retiré la ficelle, bien entendu…

Lorsque le parmesan a fondu  et  que  les  rondelles  de  patate  douce  commencent à « rétrécir », nous le sortons du four et disposons dessus les tranches de paupiette ainsi que quelques feuilles de coriandre pour la déco…

Le carpaccio est à manger tiède… la paupiette peut être mangée tiède également, ou bien froide, si vous l’avez préparée la veille…

Publicités
Cette entrée a été publiée le 1 octobre 2012 à 22:17. Elle est classée dans accompagnements de plats divers, carpaccios, créations culinaires - recettes de cuisine, diverses, entrées, fromages, légumes, plats de la terre, plats de légumes, viandes, volailles et taguée , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :