Le Blog des Surprises

Mozzarella prisonnière de panure

Ah !… les couleurs… même quand nous n’avons pas faim, un plat bien coloré nous met en appétit !…

Pour réaliser cette recette, il nous faut de la mozzarella (une à deux boules de mozzarella de 125 g par personne, selon si c’est une entrée suivie d’un plat ou si c’est le plat principal de votre repas), de la farine, des œufs (il faut compter un gros œuf par boule de mozzarella), de la chapelure, du sel et du poivre, de la matière grasse, des tomates (une grosse tomate par personne), de l’huile d’olive et des belles feuilles de basilic.

Nous commençons par fariner la mozzarella une fois sur toute sa surface, puis nous la trempons dans de l’œuf entier battu en omelette, puis dans la chapelure, puis une deuxième fois dans l’œuf et dans la chapelure, et une troisième fois… ainsi, plus la panure sera épaisse et moins il y aura de risque que la panure se crevasse et que la mozzarella fonde à travers pendant la cuisson…

Une fois ces trois étapes effectuées, nous faisons dorer la mozzarella panée dans de la matière grasse, et ce de tous les côtés. Attention… ne pas la faire dorer trop vite, sinon la grosse de mozzarella n’aura pas le temps de devenir coulante et fondante au milieu, ou alors la panure va brunir trop vite…

Pendant ce temps, nous préparons les tomates, nous les coupons en rondelles fines et les disposons joliment sur une assiette ; nous arrosons d’un filet d’huile d’olive, nous salons et poivrons. Nous préparons les feuilles de basilic et les disposons de même sur l’assiette de façon régulière sur les tomates en carpaccio. S’il nous reste un peu de chair de tomates, alors nous pouvons la couper en brunoise pour la décoration.

Quand la mozzarella est prête, nous la disposons sur les tomates… Vous avez le choix… soit vous la laissez entière, et ce sera donc à chacun de la couper pour voir ce qui s’y cache à l’intérieur (« Surprise » !…), soit vous la coupez avant de servir, vous écartez légèrement les deux morceaux et laissez couler la mozzarella sur les tomates… Mais attention !… la mozzarella refroidit très vite…

Alors, à déguster sans plus attendre !…

Advertisements
Cette entrée a été publiée le 7 juillet 2012 à 10:00. Elle est classée dans carpaccios, créations culinaires - recettes de cuisine, divers, entrées, fromages, plats de fromages et taguée , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :