Le Blog des Surprises

« Carpaccio des pauvres ! »

Nous allons faire un carpaccio avec du pain de mie. Personnellement, je l’ai choisi complet. Nous aurons aussi besoin de persil plat, d’oignons, de matière grasse, d’œufs, de sel et de poivre, de vinaigre. Et pour la garniture, vous pouvez préparer la salade de votre choix… Pour ma part, il me restait quelques tomates-cerises, du poivron jaune ainsi que des pousses d’épinards… j’en ai donc fait ma garniture !…

Nous commençons par couper les côtés (croûtes) du pain de mie, que nous pouvons mixer fin et garder pour s’en servir de chapelure dans une autre recette par exemple (je ne jette jamais rien !)… puis nous coupons en petits cubes tout le pain de mie.

Dans une poêle où nous avons préalablement fait fondre du beurre ou de la margarine, nous faisons dorer la moitié des cubes de pain de mie, jusqu’à ce qu’ils aient une jolie couleur…

Pendant ce temps, nous nous occupons de l’autre moitié des cubes de pain de mie, en y ajoutant le persil plat et les oignons hachés, les œufs entiers battus en omelette, du sel et du poivre.

Une fois la première moitié du pain de mie bien dorée, nous l’ajoutons au mélange de la deuxième moitié du pain de mie ; nous mélangeons bien. Ce doit être une masse compacte, ni trop humide, ni trop sèche ; dans le cas où elle serait trop sèche, rajoutez un peu de lait ; dans le cas où elle serait trop humide, alors il vous faudra rajouter un peu de pain de mie frais et un peu de pain de mie revenu et doré dans de la matière grasse… pas d’autre choix !

Sur une feuille assez large de film fraicheur de cuisine, nous posons le mélange compact de pain de mie et nous refermons le film par-dessus et nous faisons un nœud des deux côtés, afin de former une saucisse. La saucisse ne doit pas être aérée et le film doit vraiment être refermé de façon très hermétique, sinon nous aurons des problèmes à la cuisson !

Puis nous enfermons la saucisse de pain de mie dans une grande feuille de papier d’aluminium, pour être sûr que le tout soit très hermétique.

Nous faisons cuire cette saucisse de pain de mie dans de l’eau frémissante qui a bouilli au moins une fois ; la cuisson peut varier entre 20 et 45 minutes, selon la taille de la saucisse. Mieux vaut d’ailleurs trop faire cuire que pas assez.

Pendant que la saucisse cuit, nous préparons notre garniture, notre salade. Je vous explique à titre informatif comment j’ai préparé la mienne… J’ai coupé le dessous de mes tomates-cerises en croix…

Puis je les ai laissées quelques secondes seulement dans de l’eau bouillante…

Immédiatement après, pour stopper la chaleur des tomates, je les ai mises dans de l’eau froide, et j’ai commencé à les peler délicatement, de sorte que la peau reste encore attachée sur le dessus de la tomate… c’est plus joli pour la présentation !… J’ai coupé mon poivron jaune en brunoise, lavé mes pousses d’épinards, et j’ai préparé ma sauce de salade à mon goût… Je laisse tout au frais et de côté le temps de finir mon carpaccio…

La saucisse une fois cuite, pour s’assurer de la bonne cuisson, nous la coupons en deux au milieu… si la cuisson est parfaite, c’est-à-dire si l’œuf a bien cuit jusqu’au milieu de la saucisse, alors nous laissons refroidir la saucisse au réfrigérateur… Le carpaccio est en effet meilleur froid, et la saucisse sera plus facile à couper fine une fois refroidie !

Quand la saucisse est prête, nous la coupons le plus finement possible… si vous avez une machine à trancher, c’est même mieux qu’avec un couteau !… Ensuite nous répartissons les fines tranches du carpaccio de pain de mie joliment sur une assiette, en forme de fleur par exemple, nous salons et nous poivrons, et nous nous servons d’un spray pour vinaigre pour répartir un bon vinaigre de vin vieilli en fût de chêne sur toute la surface du carpaccio… soyez généreux en vinaigre, car le carpaccio va très vite l’absorber (le boire !) et vous risquez, si vous n’en mettez pas assez, de ne pas du tout en sentir le goût sur votre palet !

Enfin, vous pouvez mettre votre garniture, la salade de votre choix, au centre du carpaccio… n’hésitez pas à jouer avec les couleurs… ça vous mettra encore davantage en appétit !… Et les tomates ainsi pelées font leur effet, non ?…

Publicités
Cette entrée a été publiée le 14 juin 2012 à 22:44. Elle est classée dans carpaccios, créations culinaires - recettes de cuisine, diverses, entrées, salades et taguée , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :